Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Thérapie Cellulaire Active INDIBA

Thérapie Cellulaire Active INDIBA

Conseils thérapeutiques, témoignages, news, sont à votre disposition pour vous accompagner dans votre quotidien et aller toujours plus loin dans les résultats et la performance

LES EFFETS ANTALGIQUES ET ANTI-INFLAMMATOIRES D’INDIBA

LES EFFETS ANTALGIQUES ET ANTI-INFLAMMATOIRES D’INDIBA

Dr. Sebastia SANDROS

 

 

L’un des effets les plus manifestes d’INDIBA est son action antalgique et anti-inflammatoire. Il n'y a pas d'explication simple pour justifier cette action, car elle résulte de l'interaction de différents mécanismes.

 

Exemple : Lorsque vous prenez des médicaments, vous obtenez des effets antalgiques et/ou anti-inflammatoires grâce à des composés chimiques. Avec un dispositif médical, vous obtenez également cet effet antalgique et/ou anti-inflammatoire, mais résultant cette fois-ci de l’interaction énergétique avec les tissus.

On pourrait penser qu’en fait, les médicaments et les dispositifs médicaux partagent des mécanismes communs. En revanche, c’est bien plus complexe que cela, et des recherches approfondies ont dû être menées.

 

 

  1. EFFETS THERMIQUES ET SUBTHERMIQUES

 

  • INDIBA fournit un courant de radiofréquence qui interagit avec le milieu biologique interne, produisant 2 types d’effets : thermique et subthermique (=sans apport de chaleur).

 

  • Ces deux effets sont également fournis par de nombreux autres dispositifs, mais avec des amplitudes qualitatives / quantitatives différentes. L'intégration de tous ces effets est ce qui différencie INDIBA des autres dispositifs.

 

  • Sur le marché on entend souvent « un dispositif X a les mêmes effets qu'un dispositif Y ». En effet, 2 médicaments avec les mêmes composants actifs et les mêmes doses ne sont pas bio-équivalents sur le plan thérapeutique. C’est un concept clé sur le marché pharmaceutique et médical.

 

  • À titre préliminaire, il faut différencier une source de chaleur externe (sous forme par exemple de lampe infrarouge) de l'augmentation de température interne générée par un traitement de radiofréquence INDIBA. En effet, lorsque l’électrode INDIBA est en contact avec un patient qui a placé la plaque de retour sur une partie de son corps, cette électrode est froide. Quand le courant a traversé les tissus, vous pouvez sentir la température interne augmenter. Le courant chauffe en interne le corps, qui chauffe lui-même l’électrode (par effet Joule) et non le contraire. C'est un élément clé pour différencier les sources de chaleur externes et internes.

 

  • Par exemple : après une exposition au soleil, le tissu devient plus détendu et moins ferme.  En revanche, l'exposition d’INDIBA procure un effet raffermissant.

 

  • La valeur de la fréquence unique et stable (448kHz) est l'élément clé pour différencier différentes technologies.
  • L’hyperthermie et la subthermie ont été étudiées de manière approfondie par 2 équipes de chercheurs différentes. Dans le premier cas, le Dr Binoy Kumaran, au Royaume-Uni, sous la direction du professeur Tim Watson, et dans le second, du Dr Alejandro Úbeda et de María Luisa Hernández Bule à Madrid.

 

  • Les effets subthermiques sont surtout impliqués dans la bio-régulation des cellules et moins directement liés à l’antalgie que ceux causés par les effets thermiques.

 

  • L’effet thermique est l'élément le plus pertinent pour expliquer l'effet antalgique d’INDIBA. Différents dispositifs fournissent également une augmentation de la température, mais la façon dont ils augmentent la température, leur profondeur et le temps nécessaire pour revenir aux niveaux de température de base explique les différences. Kumaran et Watson ont étudié ces effets sur des volontaires : Kumaran, B. and T. Watson (2015). "Thermal build-up, decay and retention responses to local therapeutic application of 448 kHz capacitive resistive monopolar radiofrequency: A prospective randomised crossover study in healthy adults." Int J Hyperthermia 31(8): 883-895).

 

  • En fonction de la température atteinte dans le tissu traité, différentes actions sont induites.

 

 

  1. LA THERMOTHERAPIE

 

  • La thermothérapie est l'application thérapeutique de chaleur dans le corps, entraînant une augmentation interne de la température des tissus [10].

 

  • En augmentant la température des tissus, la thermothérapie apporte divers avantages, notamment une augmentation de l'extensibilité des tissus mous [10]. Cette modification des caractéristiques physiologiques du muscle peut conduire à une amélioration de la flexibilité musculaire.

 

  • Une augmentation de la température des tissus peut également améliorer la circulation sanguine en provoquant une vasodilatation [10]. Une circulation sanguine insuffisante entraîne des états hypoxiques dans les tissus, la production et la libération de substances algésiques et une fibrose des tissus, qui entraînent des douleurs, des spasmes musculaires et des contractures articulaires [11]. Ces conditions peuvent réduire la flexibilité musculaire. En outre, l'amélioration de la circulation sanguine peut favoriser la réparation et la guérison des tissus en fournissant des protéines, des nutriments et de l'oxygène au site lésé [12].

 

  • La thermothérapie est généralement classée en : thermothérapie superficielle et profonde. En général, la thermothérapie superficielle n'augmente la température que dans la peau et les tissus superficiels [10]. En revanche, la thermothérapie profonde augmente la température dans les tissus profonds [10].

 

  • La chaleur conduite par thermothérapie superficielle ne peut atteindre le muscle [10]. Des études antérieures ont indiqué que les appareils de thermothérapie profonde tels que les ultrasons et la diathermie peuvent augmenter la température au niveau des tissus profonds davantage que la thermothérapie superficielle [13-15]. Draper et al. ont rapporté que les augmentations de température à 30 mm sous la surface de la peau du muscle triceps sural étaient de 3,9 ° C après une intervention échographique de 15 minutes et de 3,5 ° C après une intervention de diathermie à ondes courtes puisées de 20 minutes [13,14]. Par conséquent, la thermothérapie en profondeur semble plus adaptée au traitement du muscle que la thermothérapie superficielle.

 

  • Les appareils INDIBA génèrent un courant de radiofréquence qui passe entre les électrodes actives et passives et génère de la chaleur dans le corps humain [17-19]. Le courant peut traiter une plus grande surface que les ultrasons car il n'a pas de limite dans la zone de traitement, contrairement aux ultrasons, qui peuvent traiter une zone égale à deux fois la taille du transducteur à ultrasons. De plus, le courant INDIBA ne nécessite pas de système de refroidissement de surface car il utilise une fréquence à 448 kHz, ce qui est inférieur à la diathermie conservatrice, car il ne provoque pas de génération de chaleur excessive entre la peau et l'électrode. Le courant INDIBA est bien plus pratique et plus sûr que les autres appareils.

 

  • Certaines études ont indiqué que la thermothérapie locale augmentait le seuil de douleur [26,27,28]. Cet effet analgésique provoqué par la thermothérapie est considéré comme étant dû à la théorie de « gate control » proposée par Melzack et Wall [29]. Selon la théorie, la perception de la douleur est modulée dans la colonne dorsale par des entrées concurrentes de nerfs Aβ non nociceptifs de grand diamètre transmettant des informations provenant de la stimulation thermique, mécanique ou électrique cutanée, et de nerfs Aδ nociceptifs de diamètre inférieur et de transmissions douloureuses [29] Les nerfs Aβ activés par la stimulation thermique de l'intervention du courant INDIBA réduisent la transmission de la douleur; par conséquent, la tolérance à la douleur causée par l’étirement musculaire a augmenté.

Yokota, Y., Y. Tashiro, Y. Suzuki, S. Tasaka, T. Matsushita, K. Matsubara, M. Kawagoe, T. Sonoda, Y. Nakayama, S. Hasegawa et T. Aoyama (2017). "Effet du transfert électrique capacitif et résistif sur la température des tissus, la flexibilité musculaire et la circulation sanguine." J nov Physiother 07 (01).

 

  1. EFFETS PHYSIOLOGIQUES DE LA CHALEUR

 

  • L’hyperthermie des tissus est l’effet physiologique principal du courant de radiofréquence INDIBA.

 

  • Il existe une abondante littérature sur les effets physiologiques de la chaleur sur les tissus vivants. La chaleur peut affecter les tissus superficiels et profonds, tant au niveau cellulaire que systémique. La plupart des activités cellulaires peuvent être accélérées par une augmentation modérée de la température (hyperthermie légère), et le flux sanguin local dans les tissus peut être augmenté par une vasodilatation induite par la chaleur 254,341,457,458.

 

  • En fonction du niveau d'élévation de la température, la chaleur peut également modifier les propriétés des tissus conjonctifs. Le courant INDIBA peut augmenter l’extensibilité des tendons et des ligaments et, dans une certaine mesure, réduire le tonus et les spasmes des muscles 195,254,341,457,459,460

 

  • La thermothérapie est souvent utilisée en pratique clinique comme moyen de soulager la douleur et l'inflammation et ainsi d'améliorer la guérison des tissus 8,18,457

 

  • Les mécanismes physiologiques résultants des effets de la chaleur sur la douleur et la réparation des tissus sont à l'origine de modifications dans les tissus d'une augmentation du débit sanguin, de l'absorption d'oxygène et de la vitesse de réaction chimique. 8 461

 

  • Une augmentation de la température des tissus d'environ 1°C aidera à soulager thérapeutiquement une légère inflammation, tandis qu'une augmentation de 2 à 3°C entraînera une réduction de la douleur et des spasmes musculaires. Une augmentation plus élevée de la plage de 3 à 4 ºC peut modifier l'extensibilité des tissus.

 

  • En pratique, une dose de radiofréquence thermique (élevée) n'est pas recommandée pour les affections cliniques aiguës. Une augmentation substantielle de la température du tissu n'est pas souhaitable en cas de réponse inflammatoire aiguë. Par exemple, dans le cas d’une lésion aiguë caractérisée par un hématome, l’application de chaleur peut exacerber les symptômes en provoquant une vasodilatation et en augmentant ainsi le volume de liquide interstitiel.

 

 

Kumaran, B. (2017). Physiological and clinical effects of radiofrequency -based therapy. PhD, Hertfordshire University.

 

 

  1. CONCLUSIONS

 

Le courant de radiofréquence INDIBA à 448kHz favorise un effet analgésique et anti-inflammatoire sur les lésions musculosquelettiques et les tissus péri-lésionnels.

 

La chaleur profonde est un élément clé pour expliquer ces effets :

  • Augmentation du seuil de la douleur
  • Réduction de la transmission de la douleur par l'activation des nerfs Aβ
  • Augmentation de la tolérance à la douleur liée à l’étirement musculaire

 

Ces actions entrainent :

  • Augmentation de la flexibilité des tissus
  • Vasodilatation et la circulation sanguine
  • Oxygénation
  • Libération de substances analgésiques
  • Réduction de la fibrose tissulaire
  • Réduction des spasmes musculaires et contractures articulaires
  • Augmentation la vitesse de réaction chimique
  • Réparation et la guérison des tissus en fournissant des protéines, des nutriments et de l'oxygène sur le site lésé

 

En comparaison avec d'autres technologies :

  • Effet plus profond car l’augmentation thermique pourrait permettre l’accès à un tissu plus profond
  • Innocuité de la technologie (hyperthermie légère) : la température atteinte et la tolérance du patient est très bonne face à d’autres options plus « agressives ».

 

Important : INDIBA fournit un courant de radiofréquence (448 kHz) qui associé à d'autres éléments technologiques : les modes CAP / RES, sa puissance, son profil de distribution d'énergie, sa stabilité… c’est la combinaison de tous ces éléments technologiques uniques qui apporte un excellent retour thérapeutique.

 

  • Si la fréquence de 448 kHz du courant INDIBA est modifiée, vous modifiez non seulement le dispositif mais également ses effets. Donc, si un concurrent dit : « mon appareil de radiofréquence équivaut à INDIBA », ce n’est pas le cas. Et s'ils insistent pour obtenir les mêmes effets, ils doivent présenter leurs preuves scientifiques et cliniques pour vous convaincre. INDIBA est la première entreprise de radiofréquence à revendiquer sérieusement sa spécificité face à ses concurrents.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article