Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Thérapie Cellulaire Active INDIBA

Thérapie Cellulaire Active INDIBA

Conseils thérapeutiques, témoignages, news, sont à votre disposition pour vous accompagner dans votre quotidien et aller toujours plus loin dans les résultats et la performance

L'efficacité de la Radiofréquence Monopolaire à 448 kHz Capacitive / Résistive dans la Tendinopathie latérale du Coude (TLC) aiguë : Une étude de cas

Stasinopoulos D* Département des sciences de la santé, Faculté des sciences, Université européenne Chypre CORRESPONDANCE Stasinopoulos D, Département des sciences de la santé, Faculté des sciences, Université européenne de Chypre, Chypre,   Tél : 35722713044 ; Fax : 35722713013 ; Courriel : d.stassinopoulos@euc.ac.cy Date de réception : 29 janvier 2019 Date d'acceptation : 22 Fév 2019 Date de publication : 25 Fév 2019 Citation : Stasinopoulos D. L’efficacité de la Radiofréquence Monopolaire à 448 kHz Capacitive / Résistive dans la Tendinopathie Latérale Aiguë du Coude : Une étude de cas. Ann Clin Case Rep. 2019 ; 4 : 1613. ISSN : 2474-1655 Copyright © 2019 Stasinopoulos D. Il s'agit d'un article en libre accès distribué sous licence d’attribution Creative Commons, qui permet une utilisation, une distribution et une reproduction sans restriction sur tout support, à condition que l'œuvre originale soit dûment citée.

Stasinopoulos D* Département des sciences de la santé, Faculté des sciences, Université européenne Chypre CORRESPONDANCE Stasinopoulos D, Département des sciences de la santé, Faculté des sciences, Université européenne de Chypre, Chypre, Tél : 35722713044 ; Fax : 35722713013 ; Courriel : d.stassinopoulos@euc.ac.cy Date de réception : 29 janvier 2019 Date d'acceptation : 22 Fév 2019 Date de publication : 25 Fév 2019 Citation : Stasinopoulos D. L’efficacité de la Radiofréquence Monopolaire à 448 kHz Capacitive / Résistive dans la Tendinopathie Latérale Aiguë du Coude : Une étude de cas. Ann Clin Case Rep. 2019 ; 4 : 1613. ISSN : 2474-1655 Copyright © 2019 Stasinopoulos D. Il s'agit d'un article en libre accès distribué sous licence d’attribution Creative Commons, qui permet une utilisation, une distribution et une reproduction sans restriction sur tout support, à condition que l'œuvre originale soit dûment citée.

ABSTRACT

Contexte : L'efficacité des traitements de la TLC chronique par la kinésithérapie a été étudiée. A notre connaissance, aucune étude n'a été menée pour déterminer l'efficacité des traitements de la TLC aiguë par la kinésithérapie. L'objectif de la présente étude est de déterminer l'effet de la radiofréquence monopolaire capacitive résistive à 448 kHz (RFMCR) dans la TLC aiguë.

Étude de cas : Un patient ayant une TLC unilatérale gauche depuis 48 heures a participé à la présente étude de cas. Le patient a suivi un traitement de RFMCR à 448 kHz deux fois par jour pendant cinq jours consécutifs. Les résultats ont été mesurés en fonction de la douleur et de la liberté des mouvements, à l'aide d'une échelle visuelle analogique de l'évaluation de la tendinopathie du coude évaluée par le patient et de la force de préhension sans douleur. L'évaluation du patient a eu lieu avant et après la fin du traitement. Il y a eu une diminution de la douleur et une amélioration des mouvements dans toutes les évaluations.

Conclusion : Les résultats de l'essai actuel suggèrent qu'un traitement par RFMCR à 448 kHz tel que décrit dans l'essai actuel peut produire des améliorations significatives en termes de douleur et d'incapacité dans le TLC aiguë.

Mots-clés : Tendinopathie latérale du coude ; radiofréquence monopolaire capacitive résistive à 448 kHz ; inflammation du coude ; épicondylite latérale ; Indiba

 

Introduction

La tendinopathie latérale du coude (TLC), communément appelée épicondylite latérale ou inflammation du coude, est la tendinopathie la plus courante dans la région du coude. La douleur et la diminution des mouvements sont les principaux symptômes du TLC [1]. Le diagnostic est simple. Les symptômes sont reproduits par (1) des activités de préhension ; (2) la palpation à l’endroit de la douleur (facette de l'épicondyle latéral) ; (3) des tests cliniques tels que l'extension résistante du majeur et/ou le test de Cozen [1].

 

La prise en charge de la TLC est généralement conservatrice. Une pléthore de techniques de kinésithérapie a été recommandée pour la prise en charge des TLC. L'efficacité des méthodes de kinésithérapie recommandées a été étudiée dans la TLC chronique. La TLC chronique est une réponse tendineuse dégénérative ou non cicatrisante plutôt qu’inflammatoire [2]. A notre connaissance, aucune étude n'a été menée pour déterminer l'efficacité des traitements de kinésithérapie dans la TLC aigüe. Plus récemment, les kinésithérapeutes ont pu utiliser une nouvelle thérapie appelée la Radiofréquence Monopolaire Capacitive Résistive à 448 kHz (RFMCR). Cependant, les preuves de la RFMCR à 448 kHz dans la prise en charge des TLC, aiguës ou chroniques, sont minimes. L'objectif du présent rapport est donc de déterminer l'effet de la RFMCR à 448 kHz dans les TLC aiguës.

 

Présentation du cas

Monsieur J., un homme de 46 ans, se plaint de douleurs aiguës (moins de 48 heures) dans la facette latérale de son coude gauche, de sa main dominante. La douleur était sur la facette de l'épicondyle latéral. Il avait soulevé une valise 48 heures auparavant. Il a immédiatement ressenti une douleur. Depuis, il se plaint de douleurs constantes et il n'arrive plus à dormir. Il n'a reçu aucun AINS. Il n'avait pas d'autres symptômes ni autre problème dans les articulations périphériques ou dans la colonne vertébrale. Dans le test de Cozen (extension du poignet avec le coude en extension) la puissance était de 1 sur l'échelle d'Oxford et il ressentait une douleur sur la facette de l'épicondyle latéral de l'humérus, 9/10 sur l’EVA. La résistance à l'extension du majeur était douloureuse (9/10 sur le EVA) sur la facette et la puissance était de 1 sur l'échelle d'Oxford. La douleur signalée par le patient lors de l'essai au dynamomètre au poignée était de 9/10 sur l’EVA. Tous les autres mouvements (mouvements passifs, actifs et sous résistance du coude, du poignet et du cou) étaient indolores, avec une amplitude complète de mouvement et de force. Enfin, la douleur a été reproduite par palpation sur le tendon extenseur commun sur la facette de l'épicondyle latéral de l'humérus.

Tableau 1 : Douleur, fonction, force de préhension indolore et questionnaire PRTEE pendant les 24 heures précédant chaque évaluation.

 

  Douleur (cm) Fonction (cm) Force de préhension indolore (lb) Questionnaire PRTEE ( Patient Rated Tennis Elbow Evaluation)
Avant le traitement 9 1 15 96
Après le traitement 2 7 52 18


 

Le patient a reçu un traitement RFMCR 448 kHz. La RFMCR à 448 kHz a étélivrée avec « INDIBA Activ 902 », un appareil calibré en usine avec une puissance de sortie maximale à 200 W, qui délivrait des ondes continues d'énergie RF sous deux modes : Capacitif (CAP) et Résistif (RES), en utilisant des électrodes métalliques via un moyen de couplage. Le mode CAP a été administré en dose thermique (selon le retour du patient sur sa perception d'une chaleur modérée) dans les muscles autour du coude (biceps, triceps, muscles extenseurs du poignet). Le mode CAP a été délivré 5 minutes pour chaque muscle. Le mode RES a été administré en dose non thermique (stade inflammatoire) dans la zone la plus symptomatique. Le mode RES a étélivré pendant 10 minutes. Enfin, le mode CAP en dose non thermique a été administré dans la zone symptomatique pendant 5 minutes. L'électrode de retour a été placée dans la zone scapulaire. Le traitement a été administré deux fois par jour (le matin et l'après-midi) pendant cinq jours consécutifs, soit dix séances au total.

La fonction et la douleur ont été mesurées dans la présente étude. Le patient a été évalué avant et après la période de traitement. La douleur et le mouvement ont été mesurées sur une échelle visuelle analogique (EVA), une approche valide et sensible du TLC [3]. De plus, la force de préhension indolore a été utilisée pour mesurer la fonction telle que décrite dans l'essai précédent [4]. Enfin, la douleur et la fonction ont été mesurées à l'aide du test PRTEE (évaluation de la Tendinopathie du coude par le patient). Le questionnaire PRTEE, fournit une description quantitative très rapide (il faut moins de 5 minutes pour le remplir), facile et standardisée de la douleur et de l'incapacité fonctionnelle chez les patients atteints de TLC. Il a été traduit et adapté culturellement en grec [5].

 

 

Résultats

La douleur sur EVA était de 9, la fonction sur EVA était de 1, la force d'adhérence sans douleur était de 15 lb et le score du questionnaire PRTEE était de 96 lors de l'évaluation initiale. A la fin du traitement (séance 10), on a observé une diminution de la douleur de 7 unités pour l'EVA, une augmentation de la fonction de 6 unités pour l'EVA, une augmentation de 37 unités pour la préhension sans douleur et une diminution du score au questionnaire PRTEE de 78 unités (Tableau 1)

 

Discussion

La présente étude de cas a démontré l'effet de la RFMCR à 448 kHz chez un patient présentant une TLC aigüe et ses résultats ont démontré des améliorations significatives en termes de douleur et d'invalidité. Les résultats obtenus à partir de cette étude de cas sont nouveaux ; à ce jour, aucune étude similaire n'a été menée.

Le traitement le plus courant pour les TLC du kinésithérapeute est un programme d'exercices supervisés ou en clinique [2,6]. Cependant, le patient atteint d'une TLC aiguë n'a pas été en mesure d'exécuter un programme d'exercices en raison de la douleur. Le clinicien a conseillé au patient de suivre un programme d'exercices après avoir terminé le traitement par RFMCR à 448 kHz.

La RFMCR à 448 kHz est une approche thérapeutique relativement nouvelle, mais elle serait utilisée par les cliniciens du monde entier. De nombreux cliniciens pensent que la diathermie à ondes courtes (DOC) et la RFMCR 448 kHz sont identiques. Cependant, la RFMCR 448 kHz diffère de la DOC principalement de deux façons : premièrement, la fréquence de fonctionnement (la DOC fonctionne généralement à 27,12 MHz) et deuxièmement, contrairement à la DOC, elle est appliquée en utilisant un moyen de couplage puisque la RFMCR ne peut être délivrée par l’air [7]. Par conséquent, l'un des avantages supposés de la RFMCR à 448 kHz par rapport à la DOC est que la diffusion des ondes RF est potentiellement considérablement plus faible [7].

Puisque le soulagement de la douleur et l'amélioration de la fonction ont été notés dans la présente étude de cas à court terme, il est proposé que l'énergie RFMCR à 448 kHz pourrait avoir favorisé un effet anti-inflammatoire sur les tissus mous [7]. Toutefois, pour comprendre les changements potentiels des tissus en réponse au traitement par RFMCR à 448 kHz, les études futures devraient envisager d'utiliser des évaluations des résultats capables de surveiller les changements dans les tissus plus profonds.

La présente étude de cas a été le premier rapport à examiner l'efficacité de la RFMCR à 448 kHz sur les TLC aiguës. Une étude antérieure a évalué l'efficacité de ce traitement sur l'arthrose chronique du genou [7]. Toutefois, la TLC et l'arthrose du genou sont deux affections différentes et les résultats ne sont pas comparables. Les deux essais précédemment rapportés ont montré qu'un traitement par RFMCR à 448 kHz peut améliorer les symptômes des patients. Les résultats de ces deux essais encouragent la conception de futurs ECR bien conçus qui pourraient produire des preuves solides de l'efficacité de la RFMCR à 448 kHz sur les blessures sportives et musculosquelettiques.

Un traitement par RFMCR à 448 kHz a été appliqué dans la présente étude sur la base des allégations des fabricants. Il s'agit d'une modalité dose-réponse et la dose de traitement optimale n'a manifestement pas encore été découverte. Des études futures sont nécessaires pour normaliser les paramètres de la RFMCR à 448 kHz dans le traitement des TLC (aiguë, chronique et calcifiante).

Bien que les effets positifs d'une telle approche de traitement dans la TLC aigüe aient été rapportés dans la présente étude, la conception de l'étude limite la généralisation de ces résultats. De futurs essais bien conçus sont nécessaires pour confirmer les résultats de ce rapport de cas établissant l'efficacité d'une telle approche thérapeutique dans la prise en charge des TLC (aiguës, chroniques et calcifiantes). En outre, des changements structurels dans les tendons liés aux interventions de traitement sont nécessaires pour enquêter. D'autres recherches sont nécessaires pour établir le rapport coût-efficacité d'un tel traitement, car la réduction des coûts est une question importante pour la recommandation d'un traitement donné et le mécanisme d'action possible de cette approche thérapeutique [8].

 

Conclusion

Un traitement RFMCR à 448 kHz a permis de réduire, à la fin du traitement, la douleur et d’améliorer le mouvement chez un patient présentant une TLC aigüe à la fin du traitement. D'autres essais bien conçus sont nécessaires pour confirmer les résultats de la présente étude de cas.

 

 Références

  1. Stasinopoulos D, Johnson MI. « Tendinopathie du coude latéral » est le terme diagnostique le plus approprié pour désigner l'affection communément appelée épicondylite latérale. Hypothèses médicales. 2006 ; 67(6) :1400-2.
  2. Coombes BK, Bisset L, Vicenzino B. Gestion de la tendinopathie du coude latéral - une taille ne convient pas à tous. J Orthop Sports PhysTher. 2015 ; 45(11) :938-49.
  3. Stratford P, Levy D, Gauldie S, Levy K, Miseferi D. Extensor carpi radialis tendonitis : Une validation des mesures des résultats sélectionnés. Physiother Can. 1987;39(4):250-5.
  4. Vicenzino B, Collins D, Wright A. Les effets initiaux du traitement de kinésithérapie dans la manipulation du rachis cervical sur la douleur et les disfonctionnements de la Tendinopathie latérale épicondylalgies. Douleur. 1996 ; 68(1) :69-74.
  5. Papadopoulos K, Nardi L, Antoniadou M, Stasinopoulos D. Adaptation Grec et validation de la Tendinopatie du Coude  par le patient  atteint de tendinopathie  (PRTEE) Questionnaire. J Hand Ther. 2015; 28(3) :286-91.
  6. Bisset LM, Vicenzino B. Prise en charge de la kinésithérapie de la Tendinite latérale. J Physiother. 2015 ; 61(4) :174- 81.
  7.  Kumaran B, Watson T. Un traitement utilisant la radiofréquence monopolaire capacitive résistive capacitive à 448 kHz dans le traitement de la douleur chez le patient atteint d’arthrose du genou : essai contrôlé randomisé. Kinésithérapie. 2019 ; 105 (1): 98-107.
  8. Stasinopoulos D. Tendinopathie latérale du coude et la radiofréquence monopolaire capacitive résistive à 448 kHz. Austin Orthop. 2018 ; 3(1) :1010.

 

L'efficacité de la Radiofréquence Monopolaire à 448 kHz Capacitive / Résistive dans la Tendinopathie latérale du Coude (TLC) aiguë : Une étude de cas

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article