Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Thérapie Cellulaire Active INDIBA

Thérapie Cellulaire Active INDIBA

Conseils thérapeutiques, témoignages, news, sont à votre disposition pour vous accompagner dans votre quotidien et aller toujours plus loin dans les résultats et la performance

« INDIBA activ dans la prise en charge du syndrome de Currarino (APASC : Association des Personnes Atteintes du Syndrome de Currarino) »

Témoignage de Mathias Willame Kinésithérapeute Ostéopathe, Espace Physioperf à Nîmes (30), 04 66 36 68 95

Témoignage de Mathias Willame Kinésithérapeute Ostéopathe, Espace Physioperf à Nîmes (30), 04 66 36 68 95

« Nous avons pris en charge une patiente atteinte du syndrome de Currarino. Elle présentait des douleurs musculaires au niveau des fessiers profonds (atrophie, raideur consécutive à une chirurgie et trouble du tonus lié aux contraintes sur la moelle), du plancher pelvien et des muscles lombaires.

 

L'objectif de la prise en charge était de trouver une "homéostasie du tonus des muscles lombo pelvi fémoraux". Pour y arriver nous devions pouvoir faire travailler les différents groupes musculaires en analytique puis en globalité et en fonctionnel.

 

Par ses propriétés Indiba Activ France est inclus dans le traitement pour préparer, échauffer, vasculariser les tissus avant la rééducation fonctionnelle puis en fin de séance pour éviter les contractures réflexes et les courbatures liées au travail spécifique.

 

Je me permets de partager cette expérience car je pense que cette technologie peut apporter une aide dans la prise en charge fonctionnelle de ce syndrome. Il y a tout à faire, tout à comprendre dans la prise en charge de cette pathologie et je reste persuadé que nos échanges ne peuvent que nous permettre de progresser pour le meilleur de nos patients. »

« INDIBA activ dans la prise en charge du syndrome de Currarino (APASC : Association des Personnes Atteintes du Syndrome de Currarino) »

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article