Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Thérapie Cellulaire Active INDIBA

Thérapie Cellulaire Active INDIBA

Conseils thérapeutiques, témoignages, news, sont à votre disposition pour vous accompagner dans votre quotidien et aller toujours plus loin dans les résultats et la performance

Traitement de vaginisme avec la thérapie cellulaire INDIBA

Traitement de vaginisme avec la thérapie cellulaire INDIBA

Le cas clinique

Emilie est une femme de 30 ans, adressée par un Médecin sexologue pour vaginisme. Elle n'a aucun antécédent fait 3 fois par semaine du sport, a une alimentation équilibrée, pas de constipation. Elle a un partenaire régulier depuis 2 ans

Au bilan la contraction du périnée est difficile, pas très nette plutôt en hypertonie.

 

Incidences

Elle ne peut pas avoir de rapport sexuel en raison de douleurs pelviennes à la pénétration et de sensations de brûlures presque permanentes

 

Objectifs

  • Lui apprendre le contracté/relâché général et pelvien
  • Lui faire prendre conscience de son plancher pelvien et des contractions possibles et surtout de la détente du muscle
  • Lui redonner une maîtrise afin qu'elle puisse reprendre confiance en elle.

 

Le traitement avec la thérapie cellulaire INDIBA

10 séances - 1 fois par semaine

 

1ère séance

  • Relaxation et information des futures techniques employées
  • Acceptation du traitement
  • Je lui demande d'effectuer des exercices tous les jours de relaxation et des contractions du périnée tenues

 

2ème séance

  • Traitement abdominal en thermie
  • 5 mn de capacitive
  • 10 mn de résistive jumelée à un massage abdominal de détente avec explication du traitement local envisagé
  • Traitement sur le sacrum 10 mn en capacitive a la sortie des racines sacrées.

 

Séances suivantes

  • Traitement abdominal similaire à la 2ème séance
  • Electrodes résistive sur le bas ventre, 1 doigt en intra-vaginal, demande de contracté/relâché du périnée accompagné

                       

Résultats

A partir de la 5ème séance la patiente découvre qu'elle peut commander son périnée, qu'elle peut le détendre plus facilement

A 8 séances, elle reprend une activité sexuelle avec lubrifiant elle ressent encore une gêne mais plus de douleurs.

Les 2 dernières séances ont été faite à 15 jour puis 1 mois, il n'y avait plus aucun signe clinique.

 

 

Témoignage d’Odile Sandrin, Kinésithérapeute à Paris 15ème  -  01 48 56 16 13

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article