Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Thérapie Cellulaire Active INDIBA

Thérapie Cellulaire Active INDIBA

Conseils thérapeutiques, témoignages, news, sont à votre disposition pour vous accompagner dans votre quotidien et aller toujours plus loin dans les résultats et la performance

Haltérophilie - la française Gaëlle Nayo Ketchanke, double médaillée aux championnats du monde d'haltérophilie

Gaëlle Nayo Ketchanke, finaliste aux Jeux Olympiques de Rio 2016 et double médaillée aux championnats du monde d'haltérophilie - crédit FFHM
Gaëlle Nayo Ketchanke, finaliste aux Jeux Olympiques de Rio 2016 et double médaillée aux championnats du monde d'haltérophilie - crédit FFHM

Gaëlle Nayo Ketchanke, finaliste aux Jeux Olympiques de Rio 2016 et double médaillée aux championnats du monde d'haltérophilie - crédit FFHM

Et de cinq ! Cinq médailles pour la France aux championnats du monde seniors d'haltérophilie, qui se déroulent actuellement à Anaheim, en Californie.

 

Gaëlle Nayo Ketchanke, finaliste aux Jeux Olympiques de Rio 2016, défendait ce soir le drapeau français dans la catégorie des -75 kg. Après s'être vaillamment battu à l'arraché où elle réalise 103 kg, Gaëlle jouera la médaille à l'épaulé-jeté et à raison ; elle réalise 134 kg et décroche ainsi la médaille d'argent ! Avec un total de 237 kg, la française remporte également le bronze au total et entre donc dans le top  3 mondial des -75 kg.

 

Ces deux médailles s'ajoutent à celles du champion d'Europe en titre, Bernardin Kingue Matam,  lui même double médaillé de bronze ( 177 kg à l'épaulé jeté et 318 kg au total), vendredi 1er décembre et au bronze de Romain Imadouchène, jeune athlète qui concourait pour la première fois, dimanche 3 décembre, dans un championnat du monde seniors et qui décroche une magnifique médaille au mouvement avec 196 kg à l'épaulé-jeté.

 

Ces championnats du monde sont historiques à double titre ; pour la France, d'une part, qui n'avait pas décroché de médaille mondiale depuis 2011 et jamais encore, autant de récompenses en une compétition mondiale, et pour le monde haltérophile d'autre part, qui à pu constater la volonté de l'IWF de mener la guerre au dopage, en suspendant pour un an, à compter d'octobre dernier, neuf pays dont les analyses d'échantillons se sont révélées positives.

Romain Imadouchène et Bernardin Kingue Matam - crédit FFHM
Romain Imadouchène et Bernardin Kingue Matam - crédit FFHM

Romain Imadouchène et Bernardin Kingue Matam - crédit FFHM

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article